VERONIQUE PAULET

PEINTRE

Ma démarche artistique a commencé à l'origine par une observation du monde, de ce qui le compose tant au niveau de l'observation des êtres humains qui y vivent, que celle des animaux et végétaux, la nature au sens noble du terme et les éléments qui la composent. A partir de cette observation et les émotions et sentiments ressentis, j'ai commencé un travail artistique abstrait, comme une succession de tableaux de vies, ou de partitions musicales, basés sur l'idée du monde représenté par des villes, des cités, des paysages marins et des paysages imaginaires proches d'une forme de surréalisme. L'idée de l'équilibre passait à l'époque par une vision incluant la notion de verticalité et d'horizontalité. Plus les années ont passé plus je me suis approchée d'une résolution encore plus abstraite, plus proche selon moi de la notion "d'essence de la vie", ou "d’énergie de vie", sur la recherche plus précise de lumière, non plus avec une représentation précédemment théorique de verticalité, d'horizontalité, mais avec l'idée, que cette lumière appelée aussi énergie circule librement et absolument partout, "dans tous les sens" et permet la communication et le maintien du vivant. La musique et les pinceaux, la danse, le mouvement, associés aux passions, sentiments et émotions qui nous animent permettent le maintien du vivant. J'ai évolué d'un travail de l'épaisseur vers une technique de lavis me paraissant représenter l'approche la plus évidente pour exprimer et traduire en peinture, cette idée de lumière, d'énergie, et les passions qui m'animent. Cette approche à laquelle s'ajoute une inspiration proche de certaines philosophies asiatiques abordant l'idée d'énergie vitale ainsi que ma volonté d'aborder en peinture l'idée de totalité, ont fait que mon travail a évolué en occupant la totalité de la toile, en créant des équilibres dans la composition entière de la peinture, me servant des contours et des limites du matériau, l'utilisant non plus comme une limite définie, mais en le modelant de façon à ce que certaines de mes peintures puissent éventuellement se prolonger à l'extérieur de la toile, l'extérieur n'étant de ce fait , pas perçu comme " hors de" ni "vide" ni "silence" ou encore, "absence", mais ayant une présence (énergie), pouvant avec les lavis peins, se matérialiser dans la toile. La technique de lavis, l'alternance de niveaux très fins et de couches plus épaisses, font que je peins en même temps sur plusieurs peintures, réalisant avec mes pinceaux, lavis sur lavis jusqu'à ce qu'il se passe "quelque chose" émotionnellement qui me donne envie d'orienter mes peintures et de donner une forme à ce que je vois, basée sur ce que je ressens. Le temps de réalisation d'une peinture prend une année environ et peut aller jusqu'à deux ans pour être aboutie. Je peins essentiellement la nuit, toujours en musique, parce que cette dernière, englobant les sons émis par les instruments, les voix, et  les rythmes participe à mon processus de création par les vibrations et  l 'énergie qui circulent dans mon atelier et dans mon corps, comme si elle participait au fait de "donner du souffle à mes mains et à mes pinceaux". 

 A l'instar des peintres de l'informel tels Zao Wou Ki, Chu Teh Chun, Wang yan Cheng, je pense que l'art abstrait nous donne accès à l'essence et aux mystères de nos vies personnelles et de la vie. Dans la symbolique Yin - Yang , le Yin représentatif du féminin peut selon une autre interprétation qu'on peut se faire des symboles, devenir dans une toile, le Yang, les "creux" peuvent devenir les "bosses", les "vides" devenir les "pleins", les "volumes ", dans un mouvement proche de l'infini, inlassablement, puis reprendre un mouvement inverse, dans la même toile ou dans une nouvelle peinture, sans discontinuer, comme une musique qui continuerait toujours d'émettre "en boucle" , une danse qui ne s'arrêterait jamais , ou une toile qui continuerait sans cesse d'évoluer dans les yeux de son "regardant".  Dans ma peinture,  je cherche à transcender le réel et j'offre à chacun, au travers du regard porté sur une peinture et de ses ressentis et  interprétations personnelles,  la possibilité d'accéder à une vision  de sa propre existence, et pourquoi pas, à une manière différente d'appréhender le monde, de l'aborder, de le voir évoluer, de l'imaginer, et d'agir, interagir ou réagir face à son évolution. Le réel, le virtuel côtoient l'imaginaire; un paysage, une mer déchaînée, une forêt peuvent devenir un visage, tout dépend du ressenti du spectateur, de quelle manière l'œuvre peut le toucher, ou de quelle façon il touche l'œuvre.

POUR LA RETROUVER

Atelier : 6 rue du Griffon 35000 Rennes

Mail : v.paulet.fr@gmail.com

Téléphone : 07 62 52 88 82